Rechercher

D'hier à aujourd'hui

La jeunesse prometteuse des judokas du club

Mercredi 14 février 2018

Judoka de 15 ans, Solène vise l'arbitrage national

L'ascension de Solène Mercier dans l'arbitrage fait la fierté de Mathias Étourmy, entraîneur, et de Jenifer Geslin, présidente du judo.

À l'instar de son entraîneur, Solène Mercier est tombée dans la marmite du judo dès son plus jeune âge : « J'ai commencé à quatre ans et demi », confie la jeune fille qui accumule les honneurs. Ainsi a-t-elle récemment été qualifiée pour arbitrer la Coupe de France : « Cette compétition se déroulait en Auvergne, j'ai ensuite été retenue pour arbitrer la demi-finale et la finale. » Une prestation remarquée par le Comité des médailles jeunesse et sport (CDMJS) : « Les jeunes arbitres sont observés, indique Mathias Étourmy, de façon à sélectionner les meilleurs. »

Un Trophée pour un dossier

D'où leur demande de présenter un dossier pour viser l'arbitrage national : « Solène a fait l'école d'arbitrage, elle deviendra arbitre départemental avant la fin de l'année », ajoute l'entraîneur. De plus, « elle a reçu le Trophée du meilleur officiel et s'est classée 2e à la coupe du jeune arbitre. » Se qualifiant ainsi pour la Région, Solène est parvenue à se hisser à la 5e place. Des prouesses que ne manqueront pas de relever les responsables du Comité : « Tout cela m'ouvre des portes », se réjouit modestement Solène. Et lui promet encore de beaux voyages.

Mercredi 22 novembre 2017

Une 21e ceinture noire pour le club de judo

Jade Marteau ( tout à droite ) a reçu la ceinture noire à la fois des mains de Matias Etourmy, son entraîneur, et d'Aurélia, sa sœur aînée.

À tout juste dix-huit ans, Jade Marteau vient de ceindre la plus convoitée des ceintures : « J'ai réussi à marquer les derniers points qui me manquaient le 11 novembre dernier à Angers », raconte-t-elle. Sur les tatamis du club de judo dès son entrée en CP, la jeune judoka aujourd'hui lycéenne a déjà fait briller les couleurs du dojo local à maintes reprises, « notamment l'an passé où j'ai été qualifié pour les championnats de France en kata, les démonstrations techniques. »

La 22e ceinture d'ici juin

Des années d'efforts récompensées par une remise officielle des mains de l'entraîneur, mais aussi de celles de sa sœur Aurélia, « dont elle a suivi les traces ». Une grande satisfaction pour Mathias Etourmy, « d'autant que cette ceinture noire nous arrive après une pause de presque trois ans. » Mieux, une période prolifique se dessine dans les rangs des jeunes judokas : « Le club est reparti pour enchaîner, nos espoirs reposent désormais sur Mathis Batereau d'ici la fin de la saison. »

Mercredi 15 novembre 2017

Judo : Le Lions Club soutient le sport adapté

Philippe Bruneteaud ( à droite ) a remis un chèque à Jennifer Geslin pour pérenniser le sport adapté au sein du club de judo.

Suite à la fin du partenariat avec la Sassa ( Sport santé Sablé Solesmes ), « Les œuvres caritatives du secteur seront sollicitées pour pérenniser le sport adapté au judo », avait annoncé en octobre dernier Jenifer Geslin. Une promesse qui s'est concrétisée mercredi matin par une remise de chèque au dojo : Des mains de Philippe Bruneteaud, président du Lions Club de Sablé-Solesmes, La présidente a reçu un chèque de 1 500 €. Une rentrée d'argent qui a réjoui la quinzaine d'adultes handicapés du Temps de vivre : « Ils pourront désormais continuer à pratiquer leur sport favori, sous la direction de Mathias Étourmy. »

L'intégration maître-mot

« Ce montant correspond au fonctionnement des séances pour une saison, précise Jennifer Geslin, autrement dit le salaire de l'entraîneur. » Mais pour s'assurer dans la durée, « cette somme sera échelonnée sur deux ans », explique-t-elle. Bientôt rejoints par quelques résidents du centre Basile Moreau, les judokas ne paieront ainsi qu'une partie de la cotisation : « Car l'intégration sociale passe aussi par l'intégration financière. » Créé en 1986, « le club de judo a commencé à accueillir des adultes handicapés en 2010 »,indique Jacques Étourmy. « Mais comme partout, les subventions diminuent », regrette le président d'honneur du club.

Ouest France du 24/11/2017

Les nouvelles

Mercredi 11 octobre 2017

Club de judo : le sport adapté a repris

Le sport adapté a redémarré grâce à la ténacité du bureau pour quatorze judokas, ici encadrés par Johnny Vannier et Mathias Étourmy.

Au dojo de Précigné suite à l'abandon d'un précédent partenariat financier, l'inquiétude pour l'avenir de la branche sport adapté a été vite dissipée. « L'activité se déroule désormais sans intermédiaire avec les établissements », explique Jenifer Geslin. « Les adultes handicapés qui bénéficient de cette structure payent la même cotisation que les autres judokas », ajoute la présidente. Le club sera bientôt affilié à FFSA (Fédération française de sport adapté) par le biais de l'association omnisports, « mais le bureau va s'adresser à différentes œuvres caritatives pour diminuer les coûts. »

Des retombées thérapeutiques

Un soutien qui réjouit Johnny Vannier : « Depuis cinq ou six ans qu'ils pratiquent, nos judokas adhèrent énormément », souligne l'animateur sportif du foyer « Le temps de vivre ». Par ailleurs, « la connaissance des règles et le respect des consignes s'avèrent toujours très bénéfiques pour les personnes déficientes », souligne-t-il. Guidés dans leurs apprentissages par Mathias Étourmy, Ils sont ainsi quatorze à avoir repris les cours chaque mercredi avec joie : « Un bonheur bientôt partagé par des nouveaux arrivants de l'Élan et du centre médico-social Basile moreau », annonce l'entraîneur.

Ouest France

Le Judo-club s'inquiète pour le sport adapté

Publié le 02/10/2017 à 01:12

Le nouveau bureau du judo-club souhaite vivement continuer à accueillir des sportifs handicapés sur les tatamis. | Jenifer Geslin, la toute nouvelle présidente de la section judo de l'US Précigné, est inquiète pour l'avenir de la branche sport adapté. Branche qui permet à des adultes handicapés de bénéficier d'une structure pour pratiquer ce sport. « On avait un partenariat financier et, fin août, on a appris qu'il ne se poursuivait pas. »

Faute de soutien, le club pourrait ne plus offrir cette opportunité à des membres des foyers Basile-Moreau de Précigné, l'Elan et le Temps de vivre de Sablé.

« Ce serait aux adhérents de supporter la totalité du prix », explique la présidente. Ce qui risque de les dissuader, alors que plusieurs d'entre eux s'étaient qualifiés pour les finales nationales, l'an dernier. Bien résolue à résoudre la première difficulté de son mandat, Jenifer Geslin a l'intention de chercher de l'aide publique et privée.Et, pour commencer, « s'affilier à laFédération française du sport adapté ».

Dans les six autres cours dirigés par Mathias Etourmy, les effectifs sont stables. « Notre objectif est de fidéliser les pratiquants, de donner le goût du judo, pour le plaisir ou la compétition. »

Le club forme les jeunes dès 4 ans et aimerait attirer davantage d'adultes à ses cours du mercredi soir. Les séances ont lieu le mercredi, de 13 h 45 à 20 h 45, selon les âges. Le sport adapté est prévu en matinée.

Mercredi 27 septembre 2017

Judo : Une trentaine de bambins sur les tatamis

Entourés par Mathias Étourmy et Jennifer Geslin, les enfants de moyenne et grande sections arrivent en force au dojo de Précigné.

« Ils ont fait un ou deux essais depuis la rentrée et sont revenus aujourd'hui en kimono, ça veut dire qu'ils ont signé pour la saison » : en ce troisième mercredi de septembre, Jenifer Geslin se félicite des effectifs des « baby-judos » qui se montent à une bonne trentaine. « Notre objectif va consister maintenant à les fidéliser », poursuit la nouvelle présidente des judokas. Même satisfaction de la part de l'entraîneur : « En tout, prévoit Mathias Étourmy, le club devrait compter plus de cent licenciés avec la vingtaine de 6-7 ans, la trentaine d'adolescents, la dizaine de jeunes et autant d'adultes. »

Séances gratuites

Heureux adeptes des arts martiaux qui bénéficieront de nombreuses activités, « comme les stages pendant les congés scolaires, les matinées en famille, les tournois ou encore les barbecues », énumère Jenifer Geslin. « Les nouveaux judokas peuvent encore profiter de deux séances d'essai gratuites en octobre et une en novembre, » signale-t-elle. Avant de laisser « le professeur » démarrer la séance : « Ici, on ne se fait pas de bisous quand on dit bonjour, on salue en inclinant la tête », énonce-t-il devant la petite troupe. Silence dans les rangs, le protocole du Soleil Levant a du bon.

Les horaires du mercredi par années de naissance : 2010-2011 : 13 h 45 à 14 h 45. 2008-2009 : 14 h 45 à 16 h 00. 2012 : 16 h 00 à 16 h 45. 2013 : 16 h 45 à 17 h 30. 2004 à 2007 : 17 h 30 à 19 h. 2003 et avant : 19 h 00 à 20 h 45. Contact : Jenifer Geslin, Présidente, 06 09 33 57 78.

Les nouvelles

17 août 2017

Mercredi 21 juin 2017

Judo : De nombreux jeunes aux portes ouvertes

Entraîneur, Mathias Étourmy s'est réjoui du succès des portes ouvertes du club de judo, où les inscriptions sont prises jusqu'en septembre.

Le dojo de Précigné ouvre ses portes chaque année pour faire découvrir les bienfaits du judo : Ce mercredi, une bonne trentaine de jeunes s'est laissée tentée par l'expérience. Si les créneaux proposés par Mathias Étourmy allaient de quatre à quarante ans, une majorité d'enfants et d'ados constituait le gros des troupes : « ils ont été invités par leurs camarades, explique l'entraîneur, ces derniers faisant office de professeurs d'un jour. »

Les ceintures changent de couleur

Avec plus de filles que de garçons : « Rien d'étonnant à cela puisque notre discipline compte plus de championnes », sourit Mathias. « Du coup, ça nous permet d'observer les combats, témoigne l'une d'entre elles, ce qui nous servira toujours et notamment dans l'arbitrage. » Certains viendront peut-être assister à la remise des ceintures ce mercredi : « Les portes ouvertes du dojo en juin, c'est tout l'été pour réfléchir à son inscription. »

À noter : le barbecue annuel du club de judo, le vendredi 30 juin à partir de 19 h à la piscine des Lices.

Mercredi 14 juin 2017

Les judokas de la Sassa montent en grade

Une belle saison pour Les judokas de la Sassa : Ils ont vu leurs champions à Paris et se sont qualifiés aux championnats de France.

De nouvelles ceintures ont été remises mercredi matin aux judokas de la Sassa, association en faveur de personnes en situation de handicap. « De la blanche jaune à la verte, ils sont huit à être passé au grade supérieur », se félicite Matthias Étourmy. Des récompenses qui viennent clore une saison fertile en événements : « Tous ont assisté au tournoi de Bercy en février, rappelle l'entraîneur, et encouragé leurs champions. »

Six ans de partenariat

Une satisfaction partagée par Marion Saint-Mézard : « Quatre de nos judokas ont participé cette année à une compétition officielle », indique l'éducatrice sportive de la Sassa. Mieux, « tout le groupe a réussi à se qualifier pour les championnats de France, alors que c'était une première pour eux. » Et les deux responsables de l'encadrement de saluer « une très belle sixième année de partenariat entre le club de judo et Sablé sport santé. »

Samedi 13 mai 2017

De belles retrouvailles aux 30 ans du judo

Dans le hall de la salle des fêtes, une expo photos qui capte tous les regards : Samedi soir, trente ans de judo

ont été célébrés en présence des pionniers. Grands moments d'émotion partagés par plus de deux cents

acteurs d'une grande aventure qui se poursuit. Une soirée martiale et festive à la fois.

Soirée festive ce samedi soir pour petits et grands du club de judo : Trente ans de souvenirs suivis de démonstrations et d'un repas dansant.

« Créé en 1986, le club a effectué sa première saison dès l'année suivante », raconte Jacques Étourmy. Et le premier président de mettre à l'honneur le bureau de départ : « Nous avions fixé deux conditions pour en faire partie, être membre de l'US Précigné et avoir un enfant qui pratiquait déjà », se rappelle-t-il. Pour la répartition de trois postes, « On a tiré à la courte paille » : Jean-Pierre Renaud, secrétaire, Jean Corbin, trésorier et lui-même ont ainsi été salués par une salve d'applaudissements reconnaissants.

Vingt ceintures noires

Car pas près de six cents adhésions ont été enregistrées depuis ces temps héroïques : « Trente-deux jeunes enfants ont bénéficié d'une initiation la première année », se souvient Gaëtan Ory. Et l'entraîneur originel du club de retracer son arrivée à Précigné : « Membre de l'USP omnisports, mon frère Charles m'a fait part du souhait de créer ce nouveau sport individuel à côté du tennis, pour étoffer le panel d'activités proposé aux jeunes. » Trois entraîneurs suivirent et pas moins de vingt ceintures noires.

Rayonnement tous azimuts

Douze d'entre elles ont répondu à l'appel d'Antony Rapicault, le président actuel. Et invitées à en découdre avec les nouvelles ceintures blanches : « Les petits de cinq ans sont ravis de faire chuter les grands», s'est-il réjoui. Un bonheur partagé par l'entraîneur en titre, tombé dans la marmite du judo dès son plus jeune âge : Mathias Étourmy a présenté entre autres démonstrations celle de Jade Marteau, « une de ces nombreux élèves qui ont fait briller les couleurs du club sur tous les tatamis de la région, depuis trois décennies.»

I

Premier entraîneur du club de judo en 1986, Gaëtan Ory a enclenché le formation d'une vingtaine de ceintures noires avec ses homologues.

Dimanche 30 avril 2017

Record de participation au tournoi de judo

À sept ans tout juste et fille de Mathias l'entraîneur, Jade Étourmy a reçu la médaille d'or des mains d'Adrien Renot, judoka 1re Dan de La Milesse.

Près de deux cents jeunes judokas en ont décousu ce dimanche sur les tatamis de la salle Robert Courtaugis : « Ce qui correspond à vingt-quatre clubs pour la Sarthe », se félicite Mathias Etourmy. Et l'entraîneur de Précigné de souligner : « Notre tournoi annuel s'élargit désormais aux départements limitrophes, à commencer par le Maine et Loire et Durtal cette année. »

Fort de trente-quatre jeunes locaux en lice, le club de Précigné se hisse une nouvelle fois sur la plus haute marche du podium : « Le nouveau classement des meilleurs en combat nous permet de garder le trophée », se réjouissent les judokas. Plus imposante de toutes, la coupe de la Municipalité est ainsi allée au club de Loué, brillant deuxième juste devant le JC Sablé.

i

Prise d'assaut, la coupe de la mairie a fait des heureux. Tout comme la tombola dont les gagnants ont été annoncés par la président Antony Rapicault.

 Mercredi 26 avril 2017

Les judokas de Sablé Sport Santé assurent

Encadrés par Mathias Étourmy et Marion Saint-Mézard, les judokas de la SASSA arborent avec leur première médaille.

Association sportive en faveur des jeunes ou adultes à besoins particuliers, la SASSA (Sablé Sport Santé) tend à favoriser l'insertion sociale de ses membres. Un objectif primordial désormais atteint sur les tatamis de Précigné : « Depuis six saisons que la convention de partenariat a été signée, indique Mathias Étourmy, le succès rencontré nous a conduit à constituer un deuxième groupe. » Car les judokas du mercredi matin progressent toujours et encore : « Ils commencent par les exercices de développement moteur et les jeux de mouvement, poursuit l'entraîneur du club, puis pratiquent le judo à part entière. »

Au point même de rejoindre les cours classiques du mercredi après-midi : « Comme Samuel qui sera bientôt accompagné par Florence », se réjouit Mathias. Une intégration couronnée début avril, lors du dernier championnat régional de sport adapté à Angers : « Quatre de nos participants ont glané une médaille, Sylviane et Dominique se sont classés premiers en technique, tandis que Damien et Samuel sont montés sur la plus haute marche du podium en combat. » Initiée l'an passé par le club, la découverte de la compétition leur a ainsi permis d'être sélectionnés pour les Championnats de France, le 8 mai prochain à Rouen.

Précigné. Le judo-club de l'Union sportive va fêter ses 30 ans

Ouest France | Publié le 27/04/2017 à 09:31

Lancé à la fin des années 1980 par un petit groupe de passionnés, le Judo-club de l’US Précigné attire toujours. Il compte 20 ceintures noires. Aujourd’hui, on y vient dès 4 ans et jusqu’à plus de 60 ans.

L’aventure du judo à Précigné a commencé de façon informelle, en septembre 1986. Très vite, cependant, il a fallu s’organiser. Jacques Etourmy est devenu le premier président de la section. « Nous avions fixé deux conditions pour faire partie du bureau. Il fallait être membre de l’US Précigné et avoir un enfant qui pratiquait le judo », se souvient-il. Ils étaient trois à réunir les qualités requises.Pour la répartition des postes, « On a tiré à la courte paille. » Jean-Pierre Renaud s’est vu attribuer le rôle de secrétaire et Jean Corbin, celui de trésorier.Depuis, le judo est resté une des branches de l’USP omnisports.

Samedi 13 mai, à la salle des fêtes, Jacques Etourmy aimerait rassembler une grande partie des anciens. Histoire de se remémorer les bons souvenirs « Notamment notre premier voyage en Allemagne, avec le comité de jumelage, en 1990. Notre première ceinture noire faisait partie du groupe. »Ce soir-là, on n’oubliera pas d’installer des tatamis pour quelques démonstrations de kata.

Jeudi 13 avril 2017

Les jeunes judokas révisent en jouant

Les jeunes judokas du club mettent à profit les vacances pour entretenir leur forme physique en vue du prochain tournoi annuel.

Mise en place à l'intention des jeunes judokas de six à neuf ans, la journée de stage de jeudi dernier a été consacrée à des révisions : « Un bon entraînement pour les passages de ceinture qui arrivent à grands pas », résume Mathias Étourmy. Outre les exercices au sol et les combats en salle figuraient également des jeux comme le relais : « Car cette journée s'affiche avant tout comme un moment convivial pendant les vacances », souligne l'entraîneur épaulée ce jour-là par Solène Mercier.

Trente bougies à souffler

Et aussi une bonne façon de préparer le tournoi annuel qui se déroulera le dimanche 30 avril : « Plus de deux cent cinquante jeunes combattants sont attendus sur les tatamis de Précigné, indique Anthony Rapicault, ce qui représente une trentaine de clubs dont celui de Durtal. » Un calendrier bien étoffé puisque suivra le 13 mai une grande fête pour les trente ans du club : « Une soirée anniversaire ouverte à tous », précise le président. Au programme, repas, danses et démos de judo bien sûr.

Les jeunes judokas en stage de printemps

Publié le 15/04/2017 à 00:47 Ouest France

Pour le troisième stage de l'année, en dehors des entraînements hebdomadaires, Mathias Etourmy, l'entraîneur du club, a rassemblé 17 enfants, jeudi dernier, sur les tatamis du club.

« Ce stage est ouvert aux enfants de 6 à 9 ans. À chaque vacances, on travaille un thème différent. Cette fois-ci, on a préparé le passage de ceinture, une sorte d'examen blanc », déclare l'entraîneur.

Le véritable examen aura lieu fin mai, début juin. Entre jeux collectifs en salle et à l'extérieur, les enfants ont pu prendre le temps d'approfondir leur disciple et l'esprit collectif.

Mercredi 8 mars 2017

Judo : Aurore et Jade reines du « Kata »

Fidèles aux préceptes de Jirogo Kano, Jade et Aurore ont gagné leur qualifcation pour le Tournoi de France qui se déroulera à Limoges le 18 mars.

C'est le binôme gagnant du dernier tournoi en date. Toutes deux titulaires de la ceinture marron, Aurore Boissé et Jade Marteau ont fait ce dimanche deux passages remarqués sur les tatamis d'Angers : « Cette compétition n'était pas axée sur le combat, expliquent-elles avec modestie, mais sur une démonstration de technique. » Sélectionnées dans un premier temps parmi sept équipes, les deux jeunes judokas se sont hissées à une belle quatrième place : « Ce classement nous permet d'accéder au niveau national », se réjouissent-elles.

Retour aux sources

Entraîneur du club, Mathias Etourmy ne tarit pas d'éloges sur ses nouvelles championnes : « Aurore et Jade se sont accrochées pour arriver à ce niveau », souligne-t-il. Et d'ajouter : « Non seulement cette prouesse fait figure d'excellence dans le parcours d'un judoka, mais en plus, la maîtrise du Kata correspond aux origines de notre discipline. » Une efficacité en phase avec les principes de base enseignés par Jirogo Kano, fondateur du judo : Reines de la technique, Aurore Boissé et Jade Marteau représenteront donc Précigné au Tournoi de France.

Article paru dans Les Nouvelles du 23 février 2017

Article paru dans le Maine Libre du 7 février 2017

Article paru dans L'Ouest France du 2 février 2017

Mercredi 1er février 2017

Le judo démarre l'année en beauté

À droite aux côtés d'élèves judokas de Précigné, Mathias Étourmy se félicite des résultats des jeunes du club, au premier rang.

Entraîneur du club, Mathias Étourmy est un homme content et il y a de quoi : « L'année sportive commence bien », résume-t-il avant d'énumérer les prouesses de ses élèves. Car à Spay le week-end dernier, « trois de nos benjamines ont reçu la médaille départementale, il s'agit de Capucine Delaune, Mathilde Bruneau et Julie Papin. » Puis vint le tour de Solène Mercier « qui est montée sur la première marche du podium lors de la Coupe du jeune arbitre. » Celle du jeune commissaire sportif a été attribuée à Jules-Alexandre Eden et Diego David, eux aussi bien classés aux troisième et quatrième places.

Les quarts de finale des championnats de France ont également souri aux jeunes judokas : « Ils sont deux à s'être qualifiés », se réjouit Mathias. Direction Nantes ainsi le 18 février pour Aurore Boissé et Quentin Gaubert. Le dimanche se déroulait le « tournoi du petit tigre » : Là encore, six participants ont fait briller les couleurs du club en le haussant à la 13e place sur 37 en lice. Un chiffre qui a porté chance aux concurrents de la Coupe du Nouvel an : « Quatre jeunes judokas de Précigné participeront à la Coupe de France, ils représenteront la Sarthe ». Un démarrage en beauté pour une saison prometteuse.

Dimanche 11 décembre 2016

Le judo des familles : C'est tous au tapis

les jeunes judokas ont montré avec fierté leurs progrès, tandis que Mathias Étourmy a dévoilé aux familles les  techniques d'immobilisation du judo.

Adossés contre le mur du dojo, une trentaine de parents et autant d'enfants qui sourient : Sous leurs yeux se tient une démonstration assurée par Mathias Étourmy avec un courageux volontaire. « Ensuite, indique Antony Rapicault, tout le monde se rejoint sur le tatami. » But de la manœuvre, « Faire mieux connaître cette activité aux parents », souligne le président. Et aussi dévoiler le haut niveau des grands du club.

Les papys aussi

« Mais surtout, nos jeunes judokas sont très fiers de leur montrer ce qu'ils ont appris pendant ce premier trimestre », poursuit-il. À ce jeu, les « babies » de quatre à six ans ne sont pas les derniers à surprendre leur famille ébahie : « Ippons » et autres clés se sont succédé « même avec certains grands-parents, impatients de s'initier ainsi aux arts martiaux » : Un grand moment d'amusement avant le traditionnel « pot de Noël ».

i

Mercredi 7 septembre 2016

Le club de judo va fêter ses trente ans

Une saison fertile en événements se profile chez les judokas : De nouvelles ceintures noires arrivent à point pour l'anniversaire.

Fort d'une centaine de membres, le club de judo compte bien dépasser ce chiffre d'ici la fin du mois : « Le bureau enregistre les inscriptions jusqu'au 30 septembre », indique Antony Rapicault. Six groupes se relaient l'après-midi du mercredi sur les tatamis, « des babies fidélisés et âgés de quatre ans jusqu'aux vétérans de plus de soixante », se réjouit le président. « Sans omettre le sport adapté qui a lieu le matin pour les résidents du centre Basile Moreau, la Maison de l'Elan et le foyer du temps de vivre. »

Tombé tout petit dans la marmite des arts martiaux, Matthias Etourmy aime les défis : « Le club se situe au 10e rang au niveau départemental, l'objectif de cette année consiste à revenir dans les six premiers », souligne l'entraîneur. « En outre, huit ceintures marron sont appelées à noircir d'ici juin », souhaite celui qui est aussi le fils du président d'honneur, Jacques Etourmy : « Cette trentième saison va être fêtée comme il se doit, ce sera l'occasion de retrouvailles avec les entraîneurs et toutes les ceintures noires depuis 1986. »

Mercredi 29 juin 2016

Judo : Les ceintures hissent les couleurs

Moment de joie partagé avec les parents, la remise des ceintures récompense les jeunes judokas des efforts de toute une saison.

Effectifs au grand complet lors de l'assemblée générale du judo et pour cause : Devant des tribunes pleines à craquer, la remise des ceintures a rassemblé plus d'une centaine de licenciés comme tous les ans en fin de saison. À commencer par les judokas de la Sassa (Sport adapté Sablé Solesmes) très applaudis, suivi de tous les jeunes des poussins aux cadets : « Les premiers ont participé à de nombreux tournois et se sont classés dans les cinq premiers à chaque fois », s'est réjoui Mathias Étourmy. La clé du succès et des prouesses qui laissent augurer un avenir prometteur sur las tatamis locaux.

Un bureau motivé

D'ailleurs, l'entraîneur a mis en exergue les trente ans du club qui se classe 12e sur trente-huit : « Une légère petite baisse qui n'a pas empêché le passage d'une troisième ceinture noire à la deuxième dan avec Joris Bazot. » Le bureau s&#